Créer mon blog M'identifier

Mon nid douillet

Le 10 février 2017, 15:37 dans Humeurs 0

C'est quelque chose de très particulier, de n'avoir pas de vrai chez soi ...
11 ans j'ai vécu dans notre grande maison, mais qui n'était pas mienne, pas une maison à mon image, même si je l'ai décorée avec goût pour en faire un petit coin de paradis ...  une maison couloir courant d'air ... moi qui aime partager les espaces de vie, sans cloissonnement total ... mais présent ...
Un jour de fin juin, je me suis reveillée, je n'habitais que le rez de chaussée depuis son départ en fevrier, j'avais vidé les étages ... monter à la salle de bain devenait un enfer ... la peur au ventre ... cette maison a toujours eu quelque chose de malsain, qu'on y a laisser qui de l'ex ou des precédents propriétaires. Je n'ai jamais été chez moi, puisque ca avait été chez elle ...
Au bien sûr, la belle véranda et le jardin ... que j'avais entretenu ... Usufruitière ...  avec ce que ça impose de contraintes ... 
A 44 ans on a encore 20 ans devant soi, pour réaliser ses vieux rêves ...
J'ai toujours rêvé d'avoir ma maison, à mon nom, de payer les traites comme on paie un loyer, mais de savoir que c'est pour moi, pas pour un héritier qui n'existera jamais.
Quelque chose dans ma tête me disait que la tempète n'avait que commencée depuis sa mort ... que le mal était à l'action, ses enfants ne l'ont jamais aimé que pour ce qu'il pouvait donner ou apporter, idem avec tout ceux qui les entourent. Soit c'est une autre histoire ...
Fin juin, en une soirée j'avais sélectionné quelques visites, le matin revue de presse, deux ont retenu mon attention, l'une avait ma préférence. J'ai visité la préférée en 2eme, je n'aime pas perdre mon temps ... Ca passe ou ca casse !
Vous devinerez donc que j'ai choisi la deuxième, à 2 pas de l'atelier de torrefaction, facile pour le travail, je bosse de chez moi, être plus prêt était un plus qui ne se refuse pas.
Pour beaucoup, la rue est la plus mauvaise à choisir, je ne choisis par une rue pour la facilité à s'y garer ... Ou pour la population ... Je ne choisis pas la rue, je choisis mon palais ...
Elle m'a plue, pour ses jolies briques rouges, ses grandes ouvertures ensoleillées ... Pour sa petite terrasse en hauteur ...
Elle m'a plus encore plus quand j'y suis entrée, un espace ouvert mais départagée, du carrelage noir des murs blancs, une cuisine blanche à relooker ...
Une escalier en marbre, deux jolies chambres, la plus grande serait la mienne ... 

Le 1er septembre, je suis rentrée chez moi la première, je l'ai respirée, j'ai réflechi à l'agencement des nouveaux meubles, que j'avais choisi en fonction de l'espace ...
Le lendemain j'ai emménagé, en une matinée, le plan était dans ma tete, ca a un peu changé depuis ... une volière et un  grand aquarium m'ont fait revoir la disposition d'un buffet. 
A la regarder, je sais que j'ai construit mon espace en fonction de moi et pas d'un éventuel partenaire, encore moins d'enfant ... Je l'ai fait insconsciement, mais aujourd'hui cela se ressent. N'importe qui rentre chez moi, dit c'est ta maison, tout est prévu pour 2 maximun, 2 etant une option ...

Depuis 5 mois je suis dans les travaux, je n'aime pas trainer, mais dans un mois tout sera en ordre ... 
Il y a eu les prevus, les decos, il y a eu les imprévus, ceux qu'on ne devine qu'une fois rentré.
Il y a eu des bonnes et des mauvaises idées, j'ai chamboulé, bougé, déménagé ...

Il y a eu cette magnifique terrasse .... ouverte, ou tout le monde venait jouer ... j'aime etre tranquille chez moi ... on l'a habillée de jolies palissades en chene, une jolie porte, on a repeint les murs couleurs soleil ... le carrelage est à refaire, après avoir fait du patin tout l'hiver ... ce sera pour le beau temps, la dernière touche !
Il a y a un parlophone et les loulous peuvent sortir en toute tranquilité ... 
Moi je n'ai besoin que d'une chaise pour tricoter ... 

J'ai disposé mon peu de meubles, j'aime l'espace avant tout

Mon hall d'entrée, qui dit qui je suis ... un simple buffet en chene brut vitré, abritant  ma précieuse collection de layettes, decorés de fleurs, de bougies ... quelques tableaux ... Nous avons deux entrées ... separées par de fins voilages noir ... j'ai volontairement non obtruée la fenetre du hall, juste décorée ...

Entrons du coté sejour ... le coté lumière accueille mon bureau bois colonial, un aquarium blanc laqué hyper moderne vient contrebalancer et la volière blanche en bois , m'enchante de ses chants ... j'ai changé les rideaux, du voilage léger, des panneaux un peu plus épais pour le soir ... vert et beige ...
Agréable pour travailler, agréable pour tricoter dans un fauteuil un peu masculin ... quand le jour est encore présent ...

Dans la continuité, à l'opposé du fauteuil, l'agréable canapé assorti au fauteuil, juste deux places nous accueille pour recevoir amis et tricoter devant la tv, dont le meuble est l'exacte replique du bureau ... Une table basse ronde dans les memes bois foncés ... quelques tableaux pas trop ...

Pour une soirée cosy, un meuble design, tout a fait différent dans son style, il vient abriter les précieuses laines, quelques plantes, une lampe led, en forme de bouquet ... j'aime les soirées noyées de sombritudes, je tricote à l'aveugle.

Je pourrai vous la faire imaginer dans la continuité, pourquoi s'ennuyer ? Retournons dans le hall, le rideau face à la porte d'entrée ouvre sur le sejour bureau, tournons à gauche !
Entrons dans la cuisine, revisiter, de couleurs, d'acidulés de gaités, quelques autocollants et beaucoup d'imagination ...
Pour séparer le salon de la cusine, une connsole revistée en table ... 2 chaises bistrots ...


Reprenons le chemin du salon, la cave au sous sol n'abrite qu'une etrange machine appelée chaudière qui produit chauffage central et eau chaude, je l'ai choisi à condensation, isolée pour la déperdition de chaleur .... un des aléas de l'achat d'occasion ... Une chaudière vétuste, energivore, qui vous lache en pleines grosses gelées en janvier ... essayer de vivre sans chauffage en desssous - 5 ...  2 grandes caves à tenir en ordre malgré les travaux ...

Nous sommes à nouveau danns le salon entre le bureau et le canapé, un escalier grimpe vers l'étage, une ballustrade épaisse à l'ancienne, oublions un court instant la première porte face à l'escalier ...
Le corridor de noir carrelé ouvre sur une grande chambre au carrelage blanc, lumineuse, un lit confortable gris vêtu de sa parure verte ... une seule table de chevet verte claire et vitrée pour les souvenirs précieux, un paravant pour accrocher quelques bricoles, un simple meuble evoquant la mer pour commode ...
des nounours, une glace ancienne ... et un mannequin qui porte cette magnifique pièce en organza, dont la traine se déploie sur une chaise ancienne rose ... Simplicité et élégance ma chambre me ressemble ...

La chambre d'amis, ne comporte qu'un lit, une lampe, elle reste vide et finira par devenir autre chose, parce que personne ne dormira jamais là ... mais laissons faire le temps, les envies ...

Retournons vers l'entrée du corridor, une salle de bain refaite à neuf, d'un vieux truc ideux,  faire une grande salle avec douche italienne deux fois plus grande qu'une vraie ... le triple d'espace pour un espace detente, y manque quelques arrangements, de moelleux tapis, une chaise ou deposer les vetements ... 

Je vous laisse imaginer, dans quelques jours vous la verrai en photo cette maison du bonheur ...

La vie ne m'apprend rien ...

Le 10 février 2017, 12:37 dans Humeurs 0

Et si c'était vrai, si nos vies étaient si vides de sens, que sans cesse le même schema se répète ?
Un jour j'en parlerai, je suis fan de psychologie ... Oui j'ai eu pas mal de problèmes résolus ou pas ... Qui ont fait que soit je me noyais au fond de la piscine comme Isabelle, soit je donnais un coup de talon au fond et je remontais ...
Vivre ou mourir ? Cruel choix ...
Il y a 5 ans bientot, j'ai choisi de m'en sortir, la crise de la quarantaine, un mariage qui battait un peu de l'aile, ca arrive après 8 ans passé ensemble ... L'Amour n'était pas remis en question, plutôt la vie en général, la vie de couple avec un divorcé, papa de deux enfants, notre abscence de petit bebe ... 
Ces questions je les aborderais, parce que c'est un problème qui peut toutes nous toucher ... Et que non tout le monde n'est pas beau et gentil, que la vie joue des tours, et des détours, et qu'un jour je me suis dit, pourquoi as tu fait tout ça ? Est-ce que ca valait la peine. Oui ca vaut la peine, quitte à prendre des claques, ca vaut la peine parce que j'y arrive, j'ai pas touché le bord, je patauge encore, mais je commence à voir les reponses dans les erreurs.

Ce que je sais aujourd'hui, c'est que je n'apprend pas encore de mes erreurs, je suis une élève compliquée, complexe ... Je vois la gentillesse là où seul l'interêt ou la laideur existe ... 
Et résultat, Le chagrin remonte, celui de sa perte, celui de cette "amour" auquel j'ai cru ...
Je suis une fille compliqué, je veux aimer mais être libre ...

Si j'étais ...

Le 10 février 2017, 11:56 dans Humeurs 0

Une femme ... 45 ans ... Célibataire obligée ... c'est moins triste que veuve ... Ne pas pleurez sur son sort ...
Un boulot ... Gérante d'une torrefaction artisanale de café ... Vous savourez déjà le goût et sentez l'arôme ...
Un pays ... La Belgique par adoption ... La France par naissance ... Une famille au loin ... Des amis rares tout près ...
Une famille ... Un ange au ciel ... Auprès de son papa ... Trois chiens, trois chats, deux perruches et  un aquarium, un reve  que je reprend en eau de mer, après avoir pratiqué l'eau douce dans une autre vie...
Une passion ... le tricot au crochet ... la layette plus particulièrement... Se faire une place ... pas gagner !
Une blogueuse ... dans une autre vie j'ai eu plusieurs blogs ... j'ai été connue et puis j'ai disparu ... bloguer c'est pas sérieux !


Voir la suite ≫